Les perles de la laitière #49

4 mai 2014 / Par Charles.M

perles de la laitière
©Clément Fourment

 

Pour conclure en beauté ce long weekend (pour ceux qui ont eu le chance de faire le pont) on revient en grande pompe avec nos perles de la laitière. Une 49ème édition une nouvelle fois mise en lumière par le talent de Clément Fourment. Avec le temps vous avez peut-être oublié, les perles c’est dix morceaux en téléchargement gratuit sélectionnés par nos soins ! On espère ne pas vous faire attendre aussi longtemps pour la prochaine édition, à bientôt !

 

Histoire de commencer dans de bonnes conditions, on s’ambiance avec le groove de Chrome Canyon. Un remix de « Colors In The Sky » de Miami Horror, un titre déjà plein de soleil.

 

On continue avec quelque chose de toujours aussi frais, un titre de french house concocté par Roman d’Amour, Silver Stan & Dunlin. Un trio de choc pour un « Facin’ The Lime » réussi.

 

Quatre morceaux en un avec ce nouveau Adrien de Valentin. En effet, c’est un EP entier que l’on vous propose de télécharger gratuitement ici, profitez-en bien !

 

IAMNOBODI vient tout juste de sortir son nouvel album « Snapshots From Berlin », une collection de beats retraçant un parcours au travers de la ville. Deuxième collaboration pour lui avec Ego Ella, que dire d’autre si ce n’est que c’est beau… (Free DL ICI)

 

Seablaze nous propose un break dans les perles. « The Cetra », un beat planant qui nous rappellerait presque un certain Tycho.

 

Place à une série de tracks bien mélodiques. Le premier à se lancer est Robokid avec son « Ice Temple », inspiration cashmere.

 

Les dauphins envahissent la musique électronique australienne, et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre ! « Speak With A Dolphin » de Basenji se voit remixé par Sable, l’animal musical fait des merveilles.

 

WRLD nous vient des Pays-Bas et il a tout juste 16 ans. Lorsque l’on écoute son premier titre « If U Wanna », on se dit que le petit a de l’avenir ! Juste deux trois trucs à régler au niveau du mastering (le « Buy » vous redirige bien vers un free download).

 

L’homme aux 4 lettres fait ses preuves en solo avec « Kimono ». Le membre du collectif Point Point régale avec une bass music japonisante.

 

StéLouse vient clore cette édition des perles en apothéose. Un harmonieux mélange de mélodies et de basses fréquences.

Précédent
Suivant